Série documentaire

ré:INSTALLATION
Voici comment les collectivités déracinées luttent pour survivre
Série documentaire de 4 x 30 minutes

Synopsis de la série télévisée

La série documentaire ré:INSTALLATION raconte des histoires fascinantes, très pertinentes sur le plan social. Il faut, plus que jamais, raconter ces histoires, à la lumière des efforts déployés pour revisiter certains événements historiques. Par le passé, des Canadiens ont été marginalisés et déracinés arbitrairement, pour des raisons politiques et économiques. Reconnaître les injustices qu’ils ont subies facilitera la réconciliation.

Chaque épisode trace le portrait d’une communauté différente sur les plans culturels et géographiques. Ces communautés ont été déplacées malgré elles, à différentes époques de l’histoire canadienne, parfois de façon inhumaine, provoquant souvent des effets dévastateurs.

Chaque épisode de ré:Installation est à la fois une histoire de perte et de renaissance. Certains membres toujours vivants de ces communautés y démontrent leur résilience et leur détermination à préserver leurs valeurs et leur précieux héritage. Les histoires d’hier et d’aujourd’hui, celles d’avant et d’après les relocalisations forcées, sont évoquées dans un contexte historique, culturel, politique et économique, par des témoins articulés, choisis avec soin au sein de chaque communauté.

ré:Installation est une anthologie canadienne qui, pour la première fois, met en lumière l’histoire des communautés dans une perspective pancanadienne, pour un auditoire national. La série rend hommage aux communautés qui s’unissent pour la survie de leurs racines et qui veulent rebâtir et préserver ce qui leur appartient.

Ce sont des histoires humaines d’endurance, d’adaptabilité, de détermination et de résilience.

© 2020 Sound Venture Productions Ottawa Limited

Close
Épisode 1

Les villages perdus
de la voie maritime du Saint-Laurent


La construction de la voie maritime du Saint-Laurent a déraciné des milliers de personnes. Les derniers témoins de l’époque s’unissent pour sauver le patrimoine de leurs villages perdus.

En 1954, commençait la construction de la voie maritime du Saint-Laurent, l’un des plus gigantesques projets d’ingénierie et des plus remarquables ouvrages de l’histoire. Au nom du progrès économique et de l’édification de la nation, plus de 6 500 résidents ont été forcés de quitter leurs villages. Ils ont vu leurs maisons inondées, puis submergées sous les eaux du fleuve Saint-Laurent.

Au fil d’un voyage entre le passé et le présent, la dernière génération issue de ces Villages perdus partage ses souvenirs et sa volonté de sauvegarder son héritage, tout en s’appliquant à bâtir son avenir.
Épisode 2

L’internement des Japonais


Quatre générations d’une famille de Canadiens d’origine japonaise racontent leur internement et leur relocalisation lors de la Deuxième Guerre mondiale. Tenaces, ils sont revenus chez eux soixante-dix ans plus tard, récupérer ce qui leur avait été confisqué.

Lors de la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement canadien a détenu et relocalisé plus de 22 000 Canadiens d’origine japonaise, au nom de la sécurité nationale. Suite à l’attaque du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbour, ils ont été dépouillés de leurs avoirs et internés dans des camps de travail, en Colombie-Britannique et ailleurs au Canada. La plupart de ces « ressortissants d’un pays ennemi » étaient des citoyens canadiens de naissance.

L’émission raconte l’histoire de ceux et celles qui ont été relocalisés, du point de vue de quatre générations des membres d’une même famille. Persévérants, ils sont revenus chez eux après plus de 70 ans, récupérer ce qui leur avait été confisqué pendant cette triste page de l’histoire canadienne.
Close